Wednesday, July 19, 2017

champignon, fungus et objectif/zoom. Comment les combattre, les éliminer et les éradiquer?



Introduction

Il existe une grande littérature sur internet sur ces questions:
éradiquer avec du formol, des agents chimiques et des effets de pression
https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=68544.0
sur la propagation des champignons
https://www.chassimages.com/forum/index.php?topic=44419.0
en détaillant via des photos macro
http://www.photomacrography.net/forum/viewtopic.php?t=4196&highlight=fungus.

Certains classent les diverses formes d'attaques:
http://www.focuspeaking.fr/2014/02/objectifs-photos-atteints-par-des-champignons-moisisures-filaments-fibres/
Dans la photo ci-dessus, la lentille/objectif est complètement attaqué dans son intégralité volumique, mais l’aspect du champignon ne donne pas l’impression d’avoir attaqué en profondeur. La lentille peut donc être logiquement sauvée après  nettoyage.
Mais si l’aspect solide des filaments donne des indices sur le fait qu’ils sont bien incurvés sur la lentille qui ne pourra pas être sauvée après un nettoyage. L’objectif est bon à être jeté à la poubelle. La réparation n’a que peu d'intérêt.

Un peu de science sur les champignons

Pour combattre son ennemi, il faut le connaitre.
Environ 100 000 espèces de Mycètes ont été décrites à ce jour, mais les mycologues estiment que leur nombre total est proche de 5 millions.
Parmi les Eucaryotes, les Mycètes ne sont ni des plantes (puisqu'ils n'effectuent pas de photosynthèse) ni des animaux (bien qu'ils soient, comme ces derniers, des Opisthocontes), mais forment un règne à part entière.
Contrairement aux cellules animales ou végétales, la cellule fongique ne se divise pas.
La croissance se fait uniquement à son sommet (apex). Elle peut s'accompagner de la formation de cloisons délimitant une structure ressemblant à une cellule et qu'on appelle article.
La plupart des champignons ont une structure multicellulaire, mais il y a des exceptions notables : ainsi les levures sont unicellulaires.
Ils se multiplient par les spores: une vesse de loup peut générer plus de 1000milliards de spores.
https://www.belin-editeur.com/les-champignons-redecouverts#feuilletez-des-extraits

Avant de parler de propagation et des divers états des champi, examinons leur cycle:
Le champigon de nos forêts n'est que le sporophore, un appareil reproducteur limité dans le temps...

Dans les systèmes optiques, il y a peu à manger (les colles, saletés) et ils passent donc en système végétatif assez rapidement. En outre ils existent partout dans l'air et la poussière.
Il y a 2 choses à éviter l'humidité de l'air et surtout la condensation c'est-à-dire de passer de l'air chaud (humide même un peu) à un refroissement + ou - brutal. Ces 2 évènements peuvent déclencher germination et croissance.


hyphes

Sur la première photo nous avons des hyphes.
Le spore laisse un tube sortir qui croit pour devenir une hyphe qui se ramifie pour former un mycellium. Elle peut mesurer plusieurs cm de long mais n'avoir que quelques microns de diamètre (~5µm) et donc, à l'état isolé, être invisible à l’œil nu. Ces filaments deviennent visibles lorsqu'ils sont réunis en cordons suffisamment gros, on parle alors de mycélium.

Les champi fabriquent des substances qui leur sont propres, leur paroi contient de la callose, de l'hémicellulose et de la chitine (voisine de la chitine des insectes, caractère animal, alors que les végétaux possèdent une paroi cellulosique). Leur premier polymère glucidique est le glycogène.

Leurs sensibilités

UV

La sensibilité aux UV dépend des champi, de leurs formes de croissance, mais les hyphes en général y sont + sensibles.
https://www.pentaxforums.com/forums/10-pentax-slr-lens-discussion/20155-how-bad-if-fungus-lens-easy-remove.html
le pb est la qualité des verres qui bloquent les UV mais bon avec une bonne lampe UV et du temps ca devrait aller.
Vous allez stériliser mais il restera les filaments qui modifiront la qualité optique. Avec ce type d'hyphe, on a un adoucissement de l'image (perte des hautes fréquences spaciales). Bref ca dépend de là où elles sont et de votre objectif. Il faut tester en photographiant par exemple un CD en fermant vers 8-11 et en mode macro. Chaque alvéole d'un CD mesure environ entre 125 nm (0.125 μm) et 500 nm en largeur, et entre 833 nm et 3.5 μm en longueur. L’espace entre les pistes/sillons est de 1.6 µm.

Les attaques chimiques

Ca attaque aussi les revêtements des optiques et les colles.
Ne pas mettre des solutions avec de l'eau...

Fongicide

Ils agissent en effet sur les spores du champignon avant que celles-ci n'aient pu émettre des filaments pénétrant les tissus de l'hôte. On distingue 2 sortes de fongicides :

  • Les produits préventifs empêchant le développement des spores (à la surface de la plante)
  • Les produits curatifs qui stoppent le développement du champignon (déjà installé dans la plante).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fongicide




No comments:

Post a Comment