Open CNRS

Open access publishing,
three CNRS structures: ccsd, inist, cleo.
Pour l'e-publications en accès libre 
(abstract ou texte intégral)
il existe 3 structures CNRS: ccsd, inist et cleo.

Et aussi: http://journalbase.cnrs.fr/ (voir à la fin de cette page) 
qui est une plate-forme bilingue d'interrogation des revues en sciences humaines et sociales (SHS) et de comparaison de leur référencement. Plate-forme produite par l'INSHS et l'UMR-Géographie-cités du CNRS avec le soutien du TGE-Adonis. 

Interactive chart: double click on or mouse over
Diagramme intéractif: double-cliquez ou passez la souris dessus.






----------------------------openedition.org; cleo CNRS---------------------
Rem. 1.5 million visitors per month (openedition.org).

A) revues.org :  http://www.revues.org/
  • User Interface: french/english; DOI;
  • We intend to promote the profile and production of open-access academic research public; OpenEdition Freemium program, designed for libraries eager to contribute to the financing of open-access publishing
  • 306 journals (DATA@nov 2011)
  • 18 book series (DATA@nov 2011)
A-1) Example:  Collège de France (CdF)
http://annuaire-cdf.revues.org/ (all courses of CdF by year; open access)
http://lecons-cdf.revues.org/ (book-one author; open access)
http://conferences-cdf.revues.org/ (book-many authors; open access)

A-2) Example: Revue européenne de geo (JournalBase. Comparer les bases de données scientifiques internationales en sciences humaines et sociales (SHS)). Cet article dresse un tableau comparatif des contenus des bases de données et des listes de référence qui recensent les revues en sciences humaines et sociales (SHS):
http://cybergeo.revues.org/22864

A-3) hypotheses.org
Example :  SID service d'ingénierie documentaire Lyon (HAL-SHS)
http://sid.hypotheses.org

--------------------   i-revues   http://irevues.inist.fr/   --------------------

B) i-revues
B-1) Examples: CIDE:
http://lodel.irevues.inist.fr/cide/index.php?id=257
http://lodel.irevues.inist.fr/cide/index.php?id=287
 
B-2) Examples: DIDASKALIA (with DOI)
http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/30428

B-3) Examples: "Colloque traitement du signal" (with DOI):
http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/28880
 
B-4) HERMES (before 2009 full access)
http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/8538
2010:
http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/37402
http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/37390

for an article (with pdf, COinS, DOI):
http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/24155

--------------http://journalbase.cnrs.fr/
cette base est exhaustive: 10 000revues (sans doublon, sans revue inactive...) 
en ayant fusionné 5bases (fin 2008):
 3500revues Scopus (en 2009 scopus a bcp augmenté)
 2900revues WoS (2 bases)
 l’ERIH , l’AERES, 


Le nombre total des revues scientifiques françaises en SHS est estimé de l’ordre de 2000.


En 1964, Eugène Garfield, fondateur de l’Institut for Scientific Information à Philadelphie (ISI), créait la célèbre base de données Science Citation Index (SCI). Cet instrument, au départ strictement destiné à l’analyse et à l’information documentaires des articles scientifiques des sciences de la matière et de la vie, a progressivement évolué vers la bibliométrie.
Dans les années 2000, E. Garfield vend ISI à l’éditeur canadien Thomson (qui rachète à son tour en 2008 Reuters et devient le groupe Thomson Reuters).
Toutes les bases de données de l’ISI sont regroupées par Thomson Reuters dans l’ISI Web of Knowledge dans lequel est intégré le Web of Science (WOS). Outre le SCI, le WoS comprend deux autres bases de citations sur les revues : le Arts and Humanities Citation Index (AHCI) et le Social Sciences Citation Index (SSCI).


Si le SCI est un instrument bibliométrique très répandu dans les Sciences de la matière et de la vie (SMV), cette pratique est en revanche peu fréquente dans les sciences humaines et sociales, notamment parce que les AHCI et SSCI s’avèrent très incomplets. Conscient de cette situation, un autre éditeur commercial (Elsevier) s’est lancé dans le développement d’une base de données de citations Scopus censée avoir une couverture plus large. A côté de ces éditeurs privés, des listes internationales ou nationales de revues de référence ont fait leur apparition, 
  • en 2007 les listes ERIH de la Fondation Européenne pour la Science et 
  • en 2008 les listes de l’AERES (Agence pour l’évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur en France). 

Afin d’étudier la représentativité des différentes bases actuellement disponibles pour les revues de SHS, nous avons entrepris en 2008, avec le soutien du TGE Adonis, la création de JournalBase 
 dont l’objectif est de recenser les revues indexées dans les listes et bases de données bibliométriques internationales et de les comparer. 
De nombreux articles ont déjà tenté des comparaisons entre le WOS et Scopus (par exemple, Gavel Ylva. Iselid Lars, 2008 ; Bosman Jeroen. Et al, 2006) mais aucune étude n’a encore analysé l’ensemble des données disponibles pour tout le champ des SHS.

Electronic reference: Michèle Dassa, Christine Kosmopoulos and Denise Pumain, « JournalBase. Comparer les bases de données scientifiques internationales en sciences humaines et sociales (SHS) », Cybergeo : European Journal of Geography [Online], Dossiers, Les revues en sciences humaines et sociales, Online since 08 janvier 2010, connection on 03 novembre 2011. URL : http://cybergeo.revues.org/22864 ;
DOI : 10.4000/cybergeo.22864