Friday, December 16, 2016

lire les vieux files 'Unix Executable files" (par exemple du quarkXpress) sur macintosh et conversion vers indesign



Les vieux fichiers de quark

Les vieux fichiers de quark sont souvent sans extension et apparaissent en "Unix Executable files".

Pour vérifier si c'est bien du quarkXpress, faire:

Launch Terminal from your Utilities folder, type "file " (file then space without the quotes)...drag the file to the terminal window. Hit "Enter". Post the output here.

Ref: https://discussions.apple.com/thread/3920315?tstart=0

Comment l'ouvrir?
mettre à la fin .qxp
The qxp file extension replaced an older qxd file extension in QuarkXpress versions 5 (2002) and earlier.
http://www.planetquark.com/2012/02/01/the-trick-to-opening-older-quarkxpress-documents-on-a-new-mac/#.WFMJXRAhVl8

InDesign ouvre nativement les fichiers XPress 4.1 maximum, or la version 4 tournait sous OS classic (à cette époque, ça devait être un OS 8) et dans ces OS les fichiers n'avaient pas d'extension. Donc si ton fichier est bien un fichier XPress Mac, alors ce n'est pas un fichier XPress 4.
Sur Mac, l'extension .qxd est apparue avec XPress 6 en 2003, et c'était la 1re version tournant sous OS X : donc si ton fichier a une extension .qxd et qu'il est de 2004, il y a de fortes probabilités pour que ce soit un fichier XPress 6... donc impossible de l'ouvrir directement dans InDesign.
http://forums.macg.co/threads/qxd.1029302/

Quark propose un convertisseur de documents

Quark propose un convertisseur de documents QuarkXPress gratuit pour les utilisateurs de QuarkXPress 10, depuis le 13/10/2014
http://www.quark.com/fr/About_Quark/Press/PressDetail.aspx?ncid=2036

QuarkXPress Document Converter 1.2

Description
Le convertisseur de documents QuarkXPress est une application autonome qui convertit les documents anciens (QuarkXPress 3, 4, 5 et 6 (et 7)) dans le nouveau format (QuarkXPress 9.1), permettant aux utilisateurs d'ouvrir ces documents dans QuarkXPress 10 ou version ultérieure sans être obligés d'avoir une copie de QuarkXPress 9 installée.
Plates-formes prises en charge  ≥Mountain Lion (10.8.x).
Langues d'interface utilisateur prises en charge : anglais, allemand et français
Le convertisseur de documents QuarkXPress offre les fonctions suivantes :
  • Conversion de documents QuarkXPress (QuarkXPress 3, 4, 5 et 6 (et 7)) simples ou multiples
  • Conversion d'anciens documents à partir d'un répertoire sélectionné avec possibilité d'inclure des sous-répertoires.
Un convertisseur de documents QuarkXPress® est un outil gratuit qui permet aux utilisateurs de QuarkXPress d'ouvrir d'anciens fichiers QuarkXPress dans QuarkXPress 9.1et 10 et plus... QuarkXPress 10 prend en charge les documents créés depuis QuarkXPress 7 jusqu’à QuarkXPress 10, mais pas les anciens documents créés avec les versions 3 à 6.

Via l'interface utilisateur très simple du convertisseur de documents QuarkXPress, les utilisateurs de QuarkXPress 10 peuvent sélectionner un document QuarkXPress seul ou tout un dossier et convertir les fichiers dans un format compatible avec QuarkXPress 10. Avant la mise à disposition du convertisseur de documents QuarkXPress les utilisateurs devaient conserver une copie de QuarkXPress 9 afin de pouvoir accéder à d'anciens documents. Le convertisseur de documents QuarkXPress offre également l'avantage supplémentaire de la conversion par lots, ce que QuarkXPress 9 ne prend pas en charge.

Pour télécharger le convertisseur de documents QuarkXPress gratuit, rendez-vous sur le site : http://www.quark.com/Support/Downloads/Search_Results.aspx?pid=1&oid=2&ftid=3.
Plus précisément, il existe un outil qui permet de convertir vers la version 9.1 qui elle est utilisable sur la version 10 et +.
Voir ici http://www.quark.com/fr/Support/Downloads/Details.aspx?fid=289
 Il suffit juste de s'inscrire avec un email.

Ce convertisseur=Fichier zip de 132Mo.
puis pèse 500Mo sur le disque.
---

QuarkXpress 5 et 6

Qx 6 peut ouvrir des fichiers Qx4 et Qx5 mais il ne peut sauvegarder qu'en QX6 ou QX5.
http://forums.macg.co/threads/xpress-6-et-anciens-fichiers.62860/
Il faut donc du Qx5 pour sauvegarder en Qx4.

La version 5.1 de Qx a été "donnée" via un CD (ou DVD) du magazine "Computer Shopper" en dec 2006 (que version Windows XP ou 2000).
http://forums.moneysavingexpert.com/showthread.php?t=628415
this free version doesn't work with Windows Vista.
Also will work under Linux using WINE.

You do have to register it with Quark by 25 Jan 2007 to get the validation code.

idem pour dec 2007
http://newjournalismreview.com/2007/12/17/quarkxpress-5-is-free-again-on-your-marks-get-set/

There isn’t much difference between Quark 5 and Quark 6. Although Quark 7 is a significant upgrade.


Pour utiliser  Qx 6.x, il faut mac OSX 10.2 à 10.4.
10.5 (leopard) pose problème mais peut fonctionner si on installe bine les upgrade.

http://www.planetquark.com/2008/10/30/will-quarkxpress-65-run-on-mac-os-x-105-leopard/#.WJYiYRLNzdQ

Rem: QuarkXPress 6.5 is a PowerPC-based application.

The answer is: QuarkXPress 6.52 and earlier will NOT work 100% properly with Leopard (10.5). You’ll need to either upgrade QuarkXPress or find a used Mac that can run 10.4 or 10.3. (I’d strongly encourage upgrading QuarkXPress!)
You see, Mac OS X 10.5 was nowhere on the horizon when Quark shipped QuarkXPress 6. In fact Mac OS X 10.3 was current when QuarkXPress 6 was released, almost two full years before Mac OS X 10.4 Tiger, which was the predecessor to 10.5. Apple changed a LOT of basic-level things from 10.3 to 10.4, and then again in 10.5.

Quark recommends that modern Mac users run the latest version of QuarkXPress 7.x with Intel-based Macs using Mac OS X 10.5 “Leopard.” However, it’s my experience that you can run Quark 6.52 on those machines with very few problems
But what if you need to do a clean install from, say, QuarkXPress 6.0 for the Mac? Perhaps you chose to wipe your hard drive clean before installing Leopard, and now you have to reload your apps. It is necessary to install all three dot-release upgrades to Quark 6.0 in order. If you try to skip one, you’ll see cryptic “file not found” error messages during the upgrade process.

So, here’s what you have to do. Note that the slowest part is downloading the updaters.

1. Install QuarkXPress 6.0 from your original CD-ROM. Verify that the software runs; you may see error messages. Ignore them. Quark should launch after you get rid of the error messages.

2. Download and install the QuarkXPress 6.1 (from 6.0) upgrade. It’s an 80.5MB download. Verify that Quark launches after installing. There should not be any error messages.

3. Download and install the QuarkXPress 6.5 (from 6.1) upgrade. It’s a 154MB download. Launch Quark afterwards; there should be no errors.

4. Download and install the QuarkXPress 6.52 (from 6.5) upgrade. It’s a 20.7MB download. When it’s finished, Quark 6.52 should run properly.

For future installations, burn all three updaters onto a CD-ROM. Keep it with your Quark 6.0 disc. That’s what I just did.
http://alanzeichick.com/2008/03/four-steps-for-reinstalling-quarkxpress.html

QuarkXPress 7

As is usual for software companies, Quark’s stated position on old software running under new operating systems is: “It’ll probably work, but we don’t support it.”
Make sure you install/update QuarkXPress 7 to the latest version (7.5).
Though we do not foresee any issues why QuarkXPress 7 shouldn’t run under these operating systems, Quark will not officially support QuarkXPress 7 under Mac OS X 10.6 or Windows 7.
If you want official support, please stay with your currently supported operating system (QuarkXPress 7 is officially supported under OS X 10.4 & 10.5 and Windows XP & Vista) or consider upgrading to QuarkXPress 8.
QuarkXPress 8 is officially supported under Mac OS X 10.6 & 10.5 & 10.4 as well as Windows 7 & Vista & XP.
http://www.planetquark.com/2009/09/21/quarkxpress-7-not-officially-supported-in-mac-os-x-10-6-snow-leopard-or-windows/#.WKBXlhLNzdQ

Comment puis-je enregistrer des projets dans une version antérieure?

Vous pouvez seulement enregistrer un document en une version immédiatement inférieure. Par exemple, vous pouvez enregistrer un projet de QuarkXPress 8 en version QuarkXPress 7 et de QuarkXPress 7 en version QuarkXPress 6.
Cependant, vous ne pouvez pas enregistrer directement de la version 8 en version 6. Donc, si vous désirez enregistrer un projet de la version 8 en version 6, il faut que vous enregistriez le document d’abord en version 7 et réenregistrez-le en version 6 depuis la version 7.

N.B : Si vous utilisez une édition « PLUS » de QuarkXPress 8, vous pouvez enregistrer des projets directement en version 6 (version 6,5 japonais ou le coréen), uniquement dans ces deux langues.

Afin d’enregistrer un projet QuarkXPress 8 en QuarkXPress 7.0 (ou QuarkXPress 8 Edition PLUS en version 6,5 japonais ou le coréen) :

1. Allez au Fichier > Exporter> Mises en page en tant que Project. La boîte de dialogue Exporter en tant que mise en page du projet s'ouvre.

2. Choisissez 7.0 dans le menu déroulant de Version.

Afin d’enregistrer un projet QuarkXPress 7 en QuarkXPress 6.0:

Allez dans Fichier> Exporter> Mises en page en tant que Project. La boîte de dialogue Exporter en tant que mise en page du projet s'ouvre.

2.   Choisissez 6.0 à partir du menu déroulant de Version.

N.B : Pour ouvrir un projet QuarkXPress 7 enregistré en QuarkXPress 6, vous devez exécuter QuarkXPress 6.52. Vous pouvez trouver la mise à jour 6.52 sur le lien suivant :

windows:
http://download.cnet.com/QuarkXpress-Update/3001-6675_4-10333142.html
mac/PC

http://www.quark.com/Support/Downloads/Login.aspx?fid=187

https://quarkfr.parature.com/link/portal/30026/30043/Article/2313/Comment-puis-je-enregistrer-des-projets-dans-une-version-ant-rieure

Version de mac OSX

Comme les chaînes de production ont été sur de nombreuses années, il faut relier les version de mac OSX et les ordinateurs (processeurs) avec les versions de Qx et Indesign.

pour faire fonctionner Qx 5 il faut donc un mac avec OS 9.1 ou mieux 9.2.2



Mac OS 9 est très semblable à son prédécesseur Mac OS 8 et il peut être considéré comme une espèce de transition avant le passage à Mac OS X, dont toutefois l'architecture est très différente.

C'est néanmoins la version la plus aboutie et la plus stable du Mac OS original : contrairement aux précédentes versions, Mac OS 9 est écrit entièrement en code compatible PowerPC, ce qui améliore son fonctionnement sur les Macintosh à base de processeur PowerPC, mais qui en contrepartie écarte les premiers Macintosh à base de Motorola 68000-68040.

Lorsque Mac OS X sort en avril 2001, Mac OS 9.2.2 continue d'être livré avec tout nouveau Macintosh à base de processeur PowerPC, sous l'appellation « Classic », qui permet, au moyen d'un émulateur élaboré tournant dans Mac OS X, de faire tourner les programmes écrits pour Mac OS 9 et précédents.

9 janvier 2001 : Mac OS 9.1
(essentiellement correction de bugs et amélioration de la stabilité et des performances)
21 août 2001 : Mac OS 9.2.1
(améliore uniquement le fonctionnement de l'environnement Classic au sein de Mac OS X)
5 décembre 2001 : Mac OS 9.2.2 
(dernière version de Mac OS Classic avant l'abandon du développement en mai 2002)

2002 : Sur les ordinateurs vendus à cette période, Mac Os 9 n'est plus installable de façon autonome, mais uniquement depuis le système Mac OS X et sur la même partition. Le démarrage sous Mac OS 9 reste toutefois possible, en utilisant les préférences de démarrage.
2003 : Les Macintosh commercialisés à partir de janvier 2003 ne peuvent plus démarrer sous Mac OS 9 (voir liste https://fr.wikipedia.org/wiki/Mac_OS_9).
2006 : Mac OS 9, comme l'émulation « Classic », ne fonctionnent pas sur les nouveaux Mac à processeur Intel.
2007 : La possibilité d'utiliser « Classic » est supprimée dans Mac OS X v10.5 Leopard, quelle que soit la machine.
---

list of old macs which support os 9 classic
http://www.everymac.com/systems/by_capability/macs-that-support-macos-9-classic.html

Installing OS9 with OSX 10.4
he Retail 10.4 disks did not include OS9. You have to install it separately from another source after installing 10.4.
https://discussions.apple.com/thread/3674213?tstart=0


Comparaison des versions de QuarkXPress 7 à 2016

de la version  7 8 9 10 2015 à 2016

Expérience utilisateur7891020152016
Exportation directe au format PDF (sans Distiller)OuiOuiOuiOuiOuiOui
Maintien de la transparence des objets natifsNonOuiOuiOuiOuiOui
Maintien de la transparence des PDFNonNonNonOuiOuiOui
Exportation PDF/X-1a et PDF/X-3OuiOuiOuiOuiOuiOui
Exportation directe au format PDF/X-4NonNonNonNonOuiOui
Exportation PDF/X-4NonOuiOuiOuiOuiOui
Publication numérique7891020152016
Mise en page App Studio et eBook unifiéeNonNonNonNonNonOui
Animations HTML5 pour appsNonNonNonOuiOuiOui
Animations HTML5 pour eBooksNonNonNonNonOuiOui
Création d'applications pour tablettes et smartphonesNonNonOuiOuiOuiOui
Export d'eBook reformatable aux formats ePub et KindleNonNonOuiOuiOuiOui
Utilisation de feuilles de style pour export de styles CCS pour eBooksNonNonNonNonOuiOui
Export d'eBook à mise en page figée aux formats ePub et KindleNonNonNonNonOuiOui
Justification, runaround, drop caps etc. in ePub and HTML5NonNonNonNonNonOui
Création de publications HTML5NonNonNonNonNonOui
Importation/Exportation7891020152016
Importation de PDFOuiOuiOuiOuiOuiOui
Collage d'objets issus d'Illustrator ou MS Office en tant qu'objets natifsNonNonNonNonNonOui
Importation/exportation d'exceptions de césureNonNonNonOuiOuiOui
Importation Word d'anciens (DOC)OuiOuiOuiOuiNonNon
Importation Excel d'anciens (XLS)OuiOuiOuiOuiNonNon
Importation Word (DOCX)OuiOuiOuiOuiOuiOui
Importation Excel (XLSX)OuiOuiOuiOuiOuiOui
Importation des fichiers Illustrator® (AI) en mode natifNonOuiOuiOuiOuiOui
Importation des fichiers Photoshop® (PSD) en mode natifOuiOuiOuiOuiOuiOui
Importation de notes de pied de page/de fin de texte à partir de fichiers DOCX (MS Word)NonNonNonNonOuiOui
Collecte pour sortie dans toutes les mises en pageNonNonNonNonOuiOui
Ouverture automatique des PDF après exportationNonNonNonNonOuiOui
Enregistrement au format de la version précédenteOuiOuiOuiOuiOuiOui
Ouverture directe d'anciens documents (3.1 jusqu'à 6)OuiOuiOuiVia le convertisseur de documentsVia le convertisseur de documentsVia le convertisseur de documents
Ouverture directe d'anciens documents (7 et supérieur)OuiOuiOuiOuiOuiOui
Conversion facile de mise page papier en fichier ePub à mise en page fixeNonNonNonNonOuiOui
Conversion facile de mise page papier en HTML5NonNonNonNonNonOui

Nombreuses plates-formes prises en charge7891020152016
Licences multiplates-formes (OS X et Windows)OuiOuiOuiOuiOuiOui
Double activation (installation sur deux machines)OuiOuiOuiOuiOuiOui
Application 64 bitsNonNonNonNonOuiOui
Installation par glisser-déposer*NonNonNonNonOuiOui
Mac OS X Mavericks™ (10.9)NonNonOuiOuiOuiOui
Mac OS X Yosemite™ (10.10)NonNonNonOuiOuiOui
Mac OS X El Capitan™ (10.11)NonNonNonNonOuiOui
Utilisable sur les versions 32 bits de WindowsOuiOuiOuiOuiNonNon
Windows 7 (64 bits)NonOuiOuiOuiOuiOui
Windows 8 and 8.1 (64 bit)NonNonOuiOuiOuiOui
Windows 10 (64 bits)NonNonNonNonOuiOui

http://www.quark.com/fr/Products/QuarkXPress/Version_Comparison.aspx


https://fr.wikipedia.org/wiki/PDF/X

QuarkXPress 2015
https://quarkfr.parature.com/link/portal/30026/30043/Article/3690/QuarkXPress-2015-Nouvelle-Caract-ristique-Disposition-fixe-ePub

http://epubsecrets.com/quarkxpress-2015-new-ebook-options.php

QuarkXPress 2016 offre la publication HTML5 intégrée

Pour les graphistes, la création et de la diffusion d'expériences Web interactives semblables à celle d'une appli est à portée de clic

Denver, CO - 24/05/2016 - Quark a annoncé aujourd'hui la sortie de QuarkXPress 2016, la nouvelle version du logiciel populaire de publication et de conception graphique de Quark. Entre autres nouvelles fonctions, QuarkXPress 2016 donne aux graphistes la possibilité de créer, au sein même de QuarkXPress, des publications HTML5 qui peuvent être prévisualisées localement et affichées avec tous les navigateurs modernes pour ordinateurs, tablettes et mobiles.

Appelée Publications HTML5, la nouvelle fonction permet aux utilisateurs de créer des expériences Web de type appli à grand contenu graphique sans devoir faire appel à des solutions onéreuses de publication numérique. QuarkXPress 2016 est vendu sous forme de licence perpétuelle, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent se servir du logiciel aussi longtemps qu'il demeure compatible avec les systèmes d'exploitation pris en charge. Avec les Publications HTML5, les graphistes peuvent créer leurs projets, les stocker localement et les diffuser au moment et sous la forme de leur choix en utilisant leurs propres serveur et domaine Web.

Matthias Guenther, directeur de la QuarkXPress Business Unit de Quark, a déclaré : « La fonction Publications HTML5 de QuarkXPress 2016 est très probablement la manière la plus facile de créer et de partager des publications Web — en partant de livres, magazines et journaux pour en faire des supports marketing interactifs. »
Les avantages de la technologie HTML5
Avec la fonction Publications HTML5, les graphistes peuvent soit ajouter de l'interactivité à des mises en page papier existantes, soit créer de toutes pièces une publication HTML5 semblable à une appli — sans avoir à écrire la moindre ligne de code. Il est ainsi possible de :
Créer des mises en page papier de qualité qui peuvent être représentées avec précision en HTML5
Ajouter des éléments interactifs comme des vidéos, des boutons, des diaporamas et des animations à l'aide d'une palette HTML5
Effectuer un suivi de l'utilisation et de l'interaction via Google Analytics
Créer une publication HTML5 entièrement encapsulée incluant des fonctions de recherche, de navigation et d'aide
Avoir du contenu facile à trouver pour les moteurs de recherche grâce à l'utilisation de texte réel
Voir des aperçus de chaque page d'une publication sous forme de miniatures pour une navigation facile
Exporter des mises en page localement, y compris toutes les ressources figurant dans celles-ci, comme les images, les polices et les fonctions typographiques
Déposer la publication dans son intégralité sur tout serveur Web
« Jusqu'à présent, les graphistes ont été à la merci de services de publication numérique propriétaires. Cela rend difficile le changement de prestataire et enferme les graphistes et les organisations dans des structures tarifaires et des offres de services susceptibles de mettre en péril la longévité et la maîtrise de leurs ouvrages numériques », constate Guenther. « Désormais, même les graphistes indépendants, les associations sans but lucratif et les établissements d'enseignement, ainsi que les grandes entreprises et agences peuvent tous enrichir leur contenu en bénéficiant de l'ensemble des avantages de la technologie HTML5, sans frais supplémentaires. »
http://www.quark.com/fr/About_Quark/Press/PressDetail.aspx?ncid=2198




You see, Mac OS X 10.5 was nowhere on the horizon when Quark shipped QuarkXPress 6. In fact Mac OS X 10.3 was current when QuarkXPress 6 was released, almost two full years before Mac OS X 10.4 Tiger, which was the predecessor to 10.5. Apple changed a LOT of basic-level things from 10.3 to 10.4, and then again in 10.5.
Since I couldn’t find a one-stop source that listed the problems you’re likely to encounter when trying to use QuarkXPress 6.5 in Mac OS X 10.5, I thought I’d try to collect as many broken bits as I could find.
http://www.planetquark.com/2008/10/30/will-quarkxpress-65-run-on-mac-os-x-105-leopard/#.WH_Os2rNzdQ

QuarkXpress 6.5 suddenly won't launch on my Mac system 10.4.11?
Just Navigate to HDD>>Applications>>QuarkXPress 6 folder and create a folder by the name Preferences with P in upper case and now launch QuarkXPress.

it would work
http://www.fixya.com/support/t2099613-quarkxpress_6_5_suddenly_launch_mac

updaters

≥7.01

File type and creator

Xpress 3.x to 6:
file creator=  XPR3
file type depends on what kind of file it is
  • documents  XDOC
  • templates  XTMP
  • libraries  XLIB
  • web documents  XWEB
  • books  XBOK

Si on passe les fichiers sur PC ou sur un support mémoire (disque dur, clé usb ou carte SD) formatée FAT ou autre que mac OS (étendu...), creator et type sont souvent dosa et TEXT.
Pour éviter cela rester sur une chaine mac (OS8, 9 ou OSX).

Sinon il faut changer ces type et creator (sous mac avec resedit 2.1.3 (https://en.wikipedia.org/wiki/ResEdit) qui fonctionne sous OS9.x

Si on a de nombreux fichiers, il faut se tourner vers un programme  de traitement par dossier ou miultiFile.

programme récent :
Type And Creator Changer 9.0 (fonctionne aussi sur OS sierra 12.1)
Il permet de connaitre le type et creator de chauque fichier.

programmes sous OS 9
http://alphaomega.software.free.fr/downloads.php

http://macos9lives.com/smforum/index.php?topic=1154.0
-File manipulator (v 2 que powerPc mais OK OSX)
-Bunchtyper
-ChangeMaker 2 (very old)
-Creatorchanger

Bunchtyper (très vieux 1992)
ne fonctionne pas sur 9.2
It would be laborious, and tedious in the extreme to drag and drop each file, one by one, until they were all done. What is needed is a batch processing approach to changing Type and Creator codes.
Happily, there is such a thing! It’s name is BunchTyper and it neatly accomplishes the task of applying the same Type and Creator codes to “bunches” of files (hence the name), or, in this case, to entire folders of files.
https://happymacs.wordpress.com/2013/09/24/change-typecreator-codes-for-folder-of-files/
http://www.umich.edu/~archive/mac/
download via UMich archive , see  util/diskfile
Once you have installed BunchTyper, create a BunchTyper alias (highlight the application file and type CMD-M) and drag it to your desktop. This provides a convenient drag and drop target for the folder(s) you want to update.

Historique

Adobe a en effet réussi sa conquête du marché du logiciel de mise en page avec Indesign, en l’incluant comme « cheval de Troie » dans ces packs logiciels incluant Photoshop et Illustrator, mettant ainsi entre toutes les mains son Indesign maison.
Indesign s’est imposé lentement mais surement, surtout dans les écoles d’infographies, qui n’avaient pas les moyens de s’acheter des licences chères auprès de Quark, donnant ainsi des habitudes de travail à des étudiants, qui arrivant sur le marché du travail, ne connaissaient qu’Indesign. Puis la stratégie d’Adobe de logiciels intégrés qui font communiquer aisément Indesign avec Photoshop et Illustrator, et enfin, la modularité du développement d’Indesign ont fait le reste pour éloigner de plus en plus QuarkXPress des utilisateurs.

Mutation
Depuis 2015, Quark a été racheté par un fond d’investissement et a dû trouver de nouvelles stratégies. Ayant perdu la bataille de l’outil de mise en page, Quark a investi de manière importante dans les serveurs de publication. 
Tout d’abord, on trouve Quark présent de manière importante dans le secteur de l’imprimerie online, c’est à dire, la possibilité pour les imprimeurs de proposer des services de commandes et de mise en page entièrement en ligne, via un simple navigateur. 
Mais aussi, et c’est là que Quark a désormais plusieurs longueurs d’avance, dans le secteur des serveurs de publication Cross-Media, c’est à dire, d’offrir la possibilité de centraliser les contenus (textes, images, animations, audio, vidéo, liens, flux XML, Word, Excel, PowerPoint, Indesign, QuarkXPress…) et de permettre de les publier, en temps réel, sur n’importe quel média : papier, web, tablette et smartphone.
http://www.quark.com/fr/Products/Quark_Publishing_Platform/

Cependant, beaucoup d’utilisateurs de QuarkXPress dans le monde n’ont pas voulu casser leurs habitudes de travail, et sont restés fidèles à un outil qui est très robuste. De plus, beaucoup de studios, d’agences ou d’éditeurs ont un patrimoine important réalisé au format QuarkXPress et la conversion vers Indesign est souvent hasardeuse, malgré des outils très bien faits pour convertir dans les deux sens (Markzware ID2Q).
Aussi, je connais un bon nombre de journaux ou d’imprimeurs qui ont des processus de fabrication automatisés entièrement basés sur QuarkXPress et ne peuvent se permettre la perte de productivité qu’un changement de logiciel engendrerait.
Et enfin, Indesign n’est pas parfait, et dans certains métiers, dont celui du livre, la gestion typographique d’Indesign laisse à désirer qqfois.

qx 2015 est compatible Yosémite.

https://electricnews.fr/quarkxpress-renait-de-cendres-passe-a-2015/

passage de Quark à Indesign

Ouverture de fichiers QuarkXPress dans InDesign
InDesign peut convertir des fichiers de document et de modèle à partir de QuarkXPress 3.3 ou 4.1x. Pas après 4.1x.

InDesign peut également convertir des fichiers de document et de modèle à partir de fichiers QuarkXPress Passport 4.1x multilingues. Il n’est donc plus nécessaire d’enregistrer d’abord ces fichiers en fichiers unilingues (pour convertir des documents créés dans QuarkXPress 5.0 ou toute version ultérieure, ouvrez les documents dans QuarkXPress et enregistrez-les au format 4.0).
S’applique à: InDesign CS6.

Pour plus de détails, reportez-vous au Guide de conversion/passage à QuarkXPress (PDF), à l’adresse www.adobe.com/go/learn_quarkconv_fr.

https://helpx.adobe.com/fr/indesign/using/converting-quarkxpress-pagemaker-documents.html

Convert Quark to InDesign
en Français:



une erreur de type
"le document utilise les polices suivantes qui ne sont pas disponibles actuellement"
lors de l'import d'un fichier qx (de 2000, donc version 3.3, 4 ou 4.1) par inDesign CS6
avec la liste
Book Antiqua
Times New Roman
Times
Arial
RotisSansSerif

https://helpx.adobe.com/fr/indesign/kb/error-fonts-currently-available-incopy.html

Installation des polices
https://www.azfonts.net/families/agfa-rotis-sans-serif.html

otf ou ttf?
http://www.zebulon.fr/questions-reponses/otf-ou-ttf-69553.html

installer font sur mac:
http://fr.wikihow.com/installer-une-police-de-caract%C3%A8res-sur-un-Mac

  • FontBook intégré à macOSX (vérifie qualité font)
  • méthode directe avec Mac OS X : faites glisser les fichiers dans le dossier Fonts (polices) du dossier Library (bibliothèque). Dans menu "fenêtre" de"livre de polices" ou "FontBook" vous pouvez voir toutes vos polices et aussi leur emplacement (attention (soit dans system soit dans utilisateur).

from the pdf "Q2ID Conversion Notes"

© 2011 Markzware
this pdf is an important reference:


For QuarkXPress version 3 and 4 files you can bypass Q2ID and allow InDesign to perform the conversion by simultaneously holding down the 3 keys “Control+Option+Command” when clicking the Open button.
You can convert more than one file at a time by selecting multiple files using Command- or Shift-click in InDesign’s Open dialog.
• Because InDesign may alter the z-order when grouping objects, you can hold down the Option key when clicking the Open button to prevent objects from being Grouped, thus retaining their original order on the page.
• When selecting a file in InDesign’s Open dialog, if your QuarkXPress document is grayed-out, it has probably lost its Creator tag. In this case try choosing “All Documents” instead of "All Readable Documents" from the menu to be able to select your file.

---

sauvegarder dans CS6 

sauvegarder dans CS6 propose ces formats:


puis après (dans CS6):


---

Option 1 - manually

If you have to convert a Quark version 4 file, you don't need Quark at all - you only need a copy of InDesign. Just open the Quark file in InDesign and you're away. It will natively convert version 4 files.

However, if you need to convert a version 5, 6, 7, 8, 9 or 10 Quark file, you need to do some back-saving - which means that you'll need a copy of Quark 5 if the file is version 5, Quark 6 and Quark 5 if the file is version 6 and Quark 7, 6 and 5 if the file is version 7. If you don't have a copy of Quark (and the file for conversion is version 5 or above), then Option 2 is for you:

Option 2 - use the Q2ID plugin (plug-in for Indesign; pay 199euro/yr)

If you don't have (or can't run) Quark XPress 5 (and the Quark file you need to convert is version 5 or later), the best solution is for you to invest in an InDesign conversion plugin. The one I've had (positive) experience with is Markzware Q2ID, a conversion tool which checks some of the boxes missed by the native QuarkXPress to InDesign conversion - although even Markzware point out that no conversion is perfect... you'll always need to check and tweak your work. However, you'll be doing a lot less work than if you had to start from scratch. Q2ID will convert versions 3.3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 and 10 of Quark to InDesign CS4 (Windows only), CS5, CS5.5, CS6 and CC in the same way that the native InDesign plugin converts version 4. Just select FILE/OPEN.
http://www.graphic-design-employment.com/free-quark-to-indesign-conversion.html

http://markzware.com/products/q2id/

Supports InDesign CC 2017 through CS5 on Mac and Windows

system requirements (Mac):

  • Mac OS X 10.6.8 or higher
  • A valid license for Adobe InDesign
  • Internet connection to activate and register Q2ID.


CS6
http://markzware.com/q2id/markzware-q2id-cs6-convert-quarkxpress-adobe-cs6-plugin/

Version InDesign




To support the new features, especially typographic, introduced with InDesign CS, both the program and its document format are not backward-compatible. Instead, InDesign CS2 has the backward-compatible INX (.inx) format, an XML-based document representation. InDesign CS versions updated with the 3.1 April 2005 update can read InDesign CS2-saved files exported to the .inx format. The InDesign Interchange format does not support versions earlier than InDesign CS. With InDesign CS 5, Adobe replaced INX with InDesign Markup Language (IDML), another XML-based document representation.
https://en.wikipedia.org/wiki/Adobe_InDesign

nouveautés CS6

La version CS6 d’InDesign met clairement l’accent sur l’édition numérique, et propose peu d’évolution et de changements côté print. Aucun changements non plus côté gestion de flux XML et fusion de données. Cette CS6 confirme donc la direction prise lors de la version CS5.5 du logiciel : Adobe cherche à pousser plus loin encore les possibilités d’édition pour readers & tablettes. InDesign CS6 propose cependant des fonctionnalités intéressantes pour le print, dans la gestion et la réutilisation de contenus.

Réutilisation de contenu
Auparavant, quand on souhaitait décliner une même charte graphique dans plusieurs documents de formats différents sous InDesign, deux possibilités s’offraient à nous : le copié/collé ou la duplication du document, puis sa modification. Pas forcément pratique, ni économe côté temps. InDesign CS6 intègre dorénavant des fonctionnalités qui aideront ses utilisateurs à réutiliser du contenu & des mises en pages d’un document à l’autre, voire à créer plusieurs variantes d’un même projet au sein d’un unique document.

Le content collector : un presse-papier pour InDesign
Cette CS6 intègre ainsi l’outil Content Collector (Récupérateur de Contenu dans la version française), une sorte de presse-papier mixant snippets et bibliothèque. Concrètement, il devient possible de déposer dans ce presse-papier des éléments de mise en page, pour une réutilisation ultérieure. Les éléments déposés dans le Content Collector seront toujours liés au document original, mais il sera possible de les modifier, en choisissant ou non de répercuter la modification sur tous les documents contenant l’élément en question. Il est également possible de faire correspondre des styles (caractères, paragraphes) entre deux documents, pour conserver la même structure de vos mises en page (titre 1 correspondant au titre 1 d’un autre document, tout en modifiant son apparence.) L’intérêt ? un gain de temps évident lors de la réutilisation de chartes graphiques (déclinaisons d’affiches en flyer ou brochures par exemple, ou réutilisation d’un texte et de sa structure dans une nouvelle mise en page).

L’outil pages et les règles de mise en page
InDesign CS6 va plus loin encore en ajoutant des possibilités assez intéressantes concernant les mises en pages et leur adaptations en plusieurs formats. L’outil Pages, présent depuis la version CS5 du logiciel, intègre dorénavant la possibilité de prévoir des règles de mise en page en cas de changement de format. Si vous souhaitez par exemple passer votre mise en page du format portrait à un format paysage, il vous est possible de prévoir à l’avance quel comportement prendra votre travail. Plusieurs règles possibles : mise à l’échelle, recentrer, basé sur l’objet, basé sur le repère et contrôlé par le gabarit. Ces « règles de mise en page liquide » (traduction un peu bancale de liquid layout, notion bien connue des webdesigner/webdeveloppers) vous permettront de paramétrer votre document en amont de toute adaptation future, en jouant sur le comportement des éléments de mise en page, soit au cas par cas, soit de manière plus globale dans votre document. Fonctionnalité intéressante pour le numérique, puisqu’elle devrait permettre de prévoir des mises en pages adaptées aux divers formats de readers & tablettes.

Le panneau pages : créer des variantes de vos mises en page
Dernier outil très utile pour la récupération de vos contenu dans Indesign CS6, le panneau Pages. Celui-ci se dote d’une nouvelle option, disponible dans le menu contextuel : « Créer une variante de mise en page ». Concrètement, il s’agit de créer au sein du même document, plusieurs variantes de celui-ci. Des mises en pages alternatives permettant de décliner votre travail pour plusieurs formats différents. Imaginons que vous préparez un document numérique dédié au format iPad. Vous souhaitez également adapter votre document au format Kindle Fire. Plus besoin de créer un nouveau document pour ceci, le panneau pages vous permet de créer une variante de votre première mise en page. Si vous avez de plus utilisé l’outil Pages pour créer des règles de mise en page alternatives, le gros du travail est fait. Vous n’aurez plus qu’à peaufiner votre variante pour qu’elle corresponde au mieux à vos attentes. Il est également possible de partager l’écran en deux, pour visualiser la mise en page originale en même temps que la variante, de réorganiser le styles en dossiers distincts, et de modifier votre variante sans toucher au premier document. Cette dernière fonction ressemble d’ailleurs beaucoup à une fonction présente sous QuarkXpress 9, qui, s’il est en retard sur InDesign côté édition numérique, intègre des fonctions intéressantes dans sa dernière mise à jour.

Publication numérique et CS6

La seconde nouveauté importance de cette version CS6 d’InDesign est la publication destinées aux readers & tablettes. De la création du document à son export pour les terminaux numériques, tout le processus de création d’édition numérique a été amélioré.

Création de documents numériques
Dans la version CS5.5 du logiciel, seules deux options de création de document nous étaient proposées : impression ou web. Dorénavant, il est possible d’orienter plus encore votre document dès sa création : Impression, Web ou Publication Numérique, puis d’affiner ce choix dans le sous-menu Publication numérique, qui comprend des formats par défauts (IPad, Kindle, Nook, Androïd) et offre la possibilité de créer son propre format personnalisé. A noter également la possibilité de créer des formes de textes complexes réagissant parfaitement avec la redistribution du texte et le chaînage des blocs : il devient possible de créer des gabarits multi-colonnes, d’importer du texte dans un bloc de forme, tout en conservant les options étendues de redistribution de texte d’InDesign. Le reste de la fenêtre d’option de création de document ne change pas vraiment. On notera également l’apparition de l’option « Dimensionnement dynamique » (une autre magnifique traduction) dans la fenêtre d’option de bloc de texte, qui permet de prévoir la redistribution du texte en cas de changement de résolution (comme on le ferait avec un webdesign « responsive »).

Export au format ePub 3
La grande nouveauté de cette version, est la possibilité d’exporter les documents au format ePub 3. Bien que ce format soit encore très peu exploité sur les différents readers & tablettes du marché (en fait, seul IOS permet la lecture de fichiers ePub 3, à la sortie de CS6), cette option est très intéressante, et nous permettra de jouer avec les possibilités du format (intégration de sons, de vidéos, d’HTML5, d’éléments javascript, images SVG, méta-données enrichies…). L’export ePub 2 est bien sûr toujours possible, c’est même indispensable, puisque la majorité des terminaux actuels n’est compatible qu’avec cette version.



http://www.myleneb.fr/nouveautes-indesign-cs6/

developper InDesign

Adobe InDesign CS6 Scripting Tutorial
Adobe InDesign CS6 Scripting Guide: AppleScript
Adobe InDesign CS6 Scripting Guide: JavaScript

http://www.adobe.com/devnet/indesign/documentation.html

Différences entre les versions InDesign CC et CS6

en plus dans CC:
Bibliothèques Creative Cloud; Intégration avec Adobe Stock; Intégration avec Adobe Comp CC; Performances supérieures; Importation d'images dans des cellules de tableau; Ombrage des paragraphes; Publish Online (aperçu); Outil Thème de couleur; Intégration avec Adobe Color; Interactivité améliorée dans les mises en page fixes EPUB; Mise en page fixe EPUB; Mise à niveau aisée; Groupes de couleurs; Intégration avec Behance; Mise à l'échelle des effets; Recherche optimisée; HiDPI; Optimisation des notes de bas de page; Optimisation du générateur de code QR; Amélioration de l'assemblage; Polices Typekit

http://www.adobe.com/fr/products/indesign/versions.html

comparaison des versions CC
https://www.adobe.com/fr/products/indesign/features.html

FAQ

1/ Je dispose actuellement d’une licence permanente pour une ancienne édition d’Adobe Creative Suite. Puis-je utiliser les produits Creative Suite et les applications Creative Cloud sur le même ordinateur ?

Oui. L’installation de votre produit Creative Suite existant n’est pas affectée par l’installation d’applications de produit CC. Ainsi, vous pouvez installer et utiliser Photoshop CS6 sous licence permanente sur le même ordinateur que Photoshop CC.
https://helpx.adobe.com/fr/creative-cloud/faq.html

2/ Qu’advient-il de mes avantages si je décide de mettre fin à mon abonnement ?

Vous continuez à avoir accès aux avantages gratuits proposés aux membres de Creative Cloud et, si vous avez enregistré vos travaux sur votre ordinateur, vous pourrez continuer à accéder aux fichiers qui y sont stockés. En revanche, vous n’avez plus accès aux applications pour postes de travail Creative Cloud, ni à la plupart des services liés aux abonnements Creative Cloud. Enfin, l’espace de stockage dont vous disposez dans le cloud est réduit à 2 Go.

3/ Que deviennent les fichiers stockés dans Creative Cloud si je résilie ou rétrograde mon abonnement ?
Vos fichiers Creative Cloud sont stockés à la fois sur votre ordinateur et sur les serveurs Creative Cloud. Si vous résiliez votre abonnement ou que vous le rétrogradez en abonnement gratuit, vous pourrez toujours accéder aux fichiers enregistrés dans le dossier Creative Cloud sur votre ordinateur ou via le site web Creative Cloud.

Votre abonnement payant sera rétrogradé en abonnement gratuit, qui offre 2 Go d’espace de stockage. Si vous utilisez plus de 2 Go d’espace de stockage, vous ne pourrez pas charger de nouveaux fichiers dans le cloud. Pour charger de nouveaux fichiers, supprimez des fichiers sur le serveur Creative Cloud jusqu’à ce que le volume de stockage que vous utilisez soit inférieur à 2 Go.


Si vous avez dépassé l’espace de stockage alloué, vous disposez de 90 jours pour réduire votre utilisation en ligne. Si vous ne le faites pas, vous risquez de ne plus pouvoir accéder à tout ou partie de vos fichiers enregistrés sur les serveurs Creative Cloud (qui était Votre propre portfolio en ligne, des polices de qualité et 20 Go d’espace de stockage).

4/ Est-il possible d’exporter des fichiers d’une application CC vers CS6 ?

La plupart des applications pour postes de travail Creative Cloud permettent d’exporter des fichiers exploitables avec la version Creative Suite 6 de la même application. Adobe devrait continuer à doter d’une fonction d’exportation vers CS6 les applications qui en proposent déjà une. Il est possible que les fonctionnalités ajoutées ultérieurement aux applications pour postes de travail après CS6 ne soient gérées ni dans le fichier exporté, ni par la version CS6 de l’application.
Les applications suivantes permettent d’exporter un fichier exploitable dans leurs versions CS6 :
Photoshop; InDesign; Illustrator; Animate (précédemment appelé Flash Professional); After Effects.

IDML

IDML (InDesign Markup Language)

http://www.adobe.com/devnet/indesign/documentation.html

Scribus

Scribus est un logiciel libre de PAO, distribué sous licence GNU GPL. Il est basé sur le framework Qt, par conséquent, il fonctionne nativement sur les systèmes UNIX, Linux, Mac OS X, Windows et OS/2:
Il est connu pour son large éventail de fonctionnalités de mise en pages, comparable aux principales applications professionnelles dans le domaine de la PAO, telles que Adobe InDesign ou QuarkXPress.

Import/export

Scribus utilise une instance de XML, le SLA, comme format natif de document. Le texte peut être importé à partir de documents textes OpenDocument, ainsi que les formats Apache OpenOffice Writer, LibreOffice Writer, Microsoft Word et HTML (bien que certaines restrictions s'appliquent). Les fichiers ODT peuvent généralement être importés avec leurs styles, qui sont ensuite gérés dans Scribus.
Scribus 1.5 importe les fichiers de format RTF ainsi que XTG de QuarkXPress, IDML et IDXML de Adobe InDesign, PUB de Microsoft Publisher.

Scribus ne peut ni importer ni exporter les fichiers Quark ni inDesign:
The main reason is that all these applications are using proprietary file formats. More importantly, they are binary, not text and therefore not "human-readable." This means that it isn't possible to take a look at the file's content and understand what it means. Only the manufacturer knows how document elements like frames, texts, images and so on are stored in the file. In principle, it would be possible to "hack" (re-engineer) these data formats. But this is a) a lot of work and b) in some cases illegal.

In practice, the legality is tricky. Most of the time, it seems that file format patent holders will allow you to read their formats freely but prevent writing to "their" format. So one might argue that probably reading these file formats is unlikely to generate a challenge.

Scribus uses another approach. Scribus is completely OpenSource, and so also its document format is open. Just open a Scribus SLA-document in your favorite text editor and you will see what I mean: although it is a little bit complicated, you can identify every element of your document, first of all because all the elements are printable characters. In fact, the SLA file format is a special kind of XML.

The Scribus developers are working hard on improving Scribus. Making Scribus the best available OpenSource DTP application needs all their power and time. So, until Adobe, Quark etc. will make their fileformats open and free available, Scribus will not support them.

As a result of the hard work, however, there are some ways to import documents originating from these applications :

    scribus 1.5 has a basic xtg import ability for Quark Xpress
    scribus 1.5 can reads IDML created by In Design



1 comment:

  1. Bonjour,
    J'ai des vieux fichiers XPress 3.3 et 4. Impossible de les ouvrir avec InDesign CC2017… Auriez-vous une idée ou une solution pour ouvrir ces vieux fichiers ? Merci beaucoup.
    Jean-Pierre

    ReplyDelete